Santé et Société

Le site de l'association des Professeurs de Sciences Médico Sociales APSMS

Sciences médico-sociales
Pédagogie
Colloques
L'Association
L'Adhésion
Les Lettres
Les Revues
Edito
Santé publique
Vieillesse
Famille-enfance
Handicap
Exclusion
Protection sociale
Ville
2015
L’orientation en débatEdito de Décembre 2015

« Le rôle de l’Enseignement Supérieur est de garantir l’accès et la réussite de tous, non la gratuité pour tous »
Laurent BIGORGNE, Directeur de l’Institut Montaigne
« On doit faire confiance au choix de l’élève, ce qui garantit la réussite à l’Université, c’est la volonté de l’élève de suivre un parcours en particulier »
Nadia VALLAUD BELKACEM, Ministre de l’Education Nationale et de l’Enseignement Supérieur
C’est le portail Admission post Bac (APB) depuis 2009 qui décide de l’affectation dans le Supérieur de près de 600 000 lycéens chaque année à l’exception de certaines inscriptions qui se font après concours comme infirmier, travailleur social…
Lire la suite de l'édito
Bienvenue à l'APSMS !Edito de Novembre 2015

Domiciliée en 1972 au collège technique de filles, rue Emile Dubois à Paris, le Groupement des professeurs d'enseignement social est devenu en 1988 l'association des professeurs de sciences médico-sociales (APSMS) avec un siège social successivement à Lyon, Chalons sur Saône, Tourcoing et Nancy.
L'APSMS a accompagné au cours de ces quarante années l'évolution de la discipline, des séries associées, des diplômes du Secondaire et du Supérieur avec toujours les mêmes objectifs, leur reconnaissance au sein du système éducatif, auprès des professionnels de la santé, du social et le partage entre collègues des expériences, initiatives pédagogiques et observations sur le devenir de nos formations.
Lire la suite de l'édito
Digressions : Les vieuxEdito, octobre 2015

Les vieux sont partout…ou presque, dans les transports publics aux heures de « pointe », dans les commerces, de préférence le samedi après-midi, ou encore dans les isoloirs quand à peine 40% des inscrits viennent voter, mais…combien sont-ils ?
Les vieux se « reproduisent » actuellement plus rapidement que les jeunes. Au 1/1/2050, ils seraient, selon l’INSEE, 22,3 millions de plus de 60 ans contre 12,6 millions en 2005, soit une hausse de 80% en 45 ans. Le vieillissement est inéluctable. En 2050, 15,6% de la population aura plus de 75 ans, mais, après cette vague « blanche », viendra le ressac naturel avec 773 000 décès en 2049 contre 531 000 en 2005. Question de patience !
Edito, octobre 2015
Lire la suite de l'édito
La rentrée, c'est tout de suite !Edito septembre 2015

Pas de rentrée sans inquiétude, stress mais aussi bonheur, projets nouveaux, nouvelles pratiques, un peu comme un déménagement annuel perpétuel où il faut retrouver ses objets, dans un cumul de cartons, mais aussi changer la disposition des meubles et…innover sa décoration !
Le public, d’une année sur l’autre, se ressemble ou presque, et la salle des profs, ou encore la ponctuation sonore de l’emploi du temps, sont là pour assurer la continuité du métier même si ,à chaque rentrée, on se prend à espérer du changement, des « têtes » nouvelles  et, à défaut, de nouveaux bureaux ou encore plus d’ordinateurs !
Lire la suite de l'édito
Hygiénisme et Indigence, Patient expert et Citoyen émancipéEdito juillet 2015

Deux logiques, deux politiques, deux dispositifs s’opposent et se croisent en France. Ce, depuis la Révolution française de 1789, où le souhait était de  mettre un terme aux reproductions sociales, aux corporatismes, aux freins, aux charges (déjà !) pour promouvoir les libertés de pensée et d’agir, redistribuer le pouvoir confisqué par les autorités, les notables (déjà !) au peuple...
Lire la suite de l'édito
La santé connectée : big marché et… big question !Edito juin 2015

La santé connectée, comme dans d’autres domaines (éducation, économie…), est désormais dans notre quotidien, pour s’assurer des paramètres de notre corps, à défaut de notre esprit, même si les travaux sur le cerveau sont également porteurs  de promesses dans l’exploration de notre inconscient.
Ainsi, selon l’Ordre des médecins, le volume des applications mobiles santé est passé  de 6 000 en 2010 à 100 000 en 2013 dans le monde. Aujourd’hui, 7 millions d’internautes français s’informeraient sur la santé...
Lire la suite de l'édito
Les métiers qui recrutent : la revanche des "petits" ?Edito mai 2015

En cette fin d’avril 2015, deux études de la DRESS et de la DARES paraissent : une sur les projets d'embauche pour l'année 2015 et l'autre sur les métiers en 2022.
La première porte sur 1 739 300 projets d'embauches recensés par Pôle emploi. Ce dernier dresse une liste des métiers les plus recherchés actuellement dans un contexte social toujours fragile avec 3 509 800 demandeurs de la catégorie A en France métropolitaine pour mars 2015.
Dans cette liste des métiers les plus recherchés, les aides à domicile et les aides ménagères sont en seconde position suivi des aides-soignants, auxiliaires de puériculture et aides médico-psychologiques en quatrième place. Les professionnels de l'animation occupent le 9° rang.
Lire la suite de l'édito
Médecine prédictive : l’avenir peut-il désespérer l’Homme ?Edito Avril 2015

Un récent colloque à l’initiative de la MGEN (1) s’interrogeait sur les promesses et perspectives d’une médecine personnalisée, qui fascine et inquiète, qui fait primer l’inné sur l’acquis, les gènes sur les déterminants environnementaux, culturels et socio-économiques.
L’impatience est grande pour les biens portants, les malades,  mais également, les industriels de la santé et les assurances qui pourraient mieux quantifier les risques et, ainsi, mieux calculer les primes demandées aux clients afin de récompenser ceux qui n’auraient aucune tare !
Lire la suite de l'édito
Etre une femme en 2015 : une chance ou un handicap ?Edito mars 2015

La Journée internationale des droits de la femme du 8 mars et la féminisation structurelle des formations conduisant aux métiers de la santé et du social nous amène à réfléchir avec les élèves sur le rôle attribué aux femmes dans notre société.
Combien de thèmes en ST2S, en ESF, en SP3S, débattons-nous avec les lycéens ou étudiants sur leurs représentations du sexe féminin ou de la place des femmes à l’école, dans l’entreprise et, plus généralement, dans notre cadre de vie.
Lire la suite de l'édito
Les stages en BTS, vers une alternance intégrative ?Edito Février 2015

La voie technologique n’est pas la voie professionnelle. Ainsi, les stages ne sont pas au programme de la série ST2S,  comme ils ont pu l’être avant 1998, dans la série SMS et « F8 ». Qui se souvient de leur suppression, vécue par certains comme une erreur, au même titre que la disparition de l’enseignement de Bureautique ?
La démarche technologique n’interdit cependant pas toute action de partenariat avec le milieu professionnel, en particulier, lors des activités technologiques, ou encore, pour la préparation des épreuves de première et terminale : Activités interdisciplinaires et Projet technologique.
Lire la suite de l'édito
Polyvalence ou spécialisation des voies de formation ?Edito janvier 2015

En fin d’année 2014, le débat portait une fois de plus sur l’efficience éducative, résultant de stratégies différentes, de polyvalence ou de spécialisation des voies de formation.
Un rapport de l’Inspection Générale, publié en décembre 2014, analysait l’impact de la création des lycées polyvalents et de la labellisation « lycée des métiers » sur les résultats des élèves et sur leurs parcours de formation. Il  recommande la première formule sur la seconde.
Dans le même temps, Geneviève Fioraso présentait, le 19 décembre, une nouvelle filière supérieure professionnelle prévue pour la rentrée 2016, avec la création d’un brevet professionnel supérieur aux côtés du brevet de technicien supérieur. Ce dernier ne peut plus « absorber » le flux des nouveaux bacheliers professionnels (155 000 en 2013 contre 119 000 en 2010)...
Lire la suite de l'édito