Bienvenue sur le site de l'APSMS, toutes les infos du monde d'aujourd'hui et d'après ! Bonnes vacances, 15 jours avant la rentrée

Santé et Société

Le site de l'association des Professeurs de Sciences Médico Sociales APSMS

Sciences médico-sociales
Pédagogie
Colloques
L'Association
L'Adhésion
Les Lettres
Les Revues
Edito
Santé publique
Vieillesse
Famille-enfance
Handicap
Exclusion
Protection sociale
Ville


Venez nous retrouver et échanger à l'AG du 27 janvier 2018 en présence du corps d'Inspection

Edito Janvier 2018 - Association des Professeurs de Sciences Médico-sociales

Venez nous retrouver samedi 27 janvier 2018  dans les salons de l'Hôtel Ibis tour Eiffel (inscription obligatoire sur apsms@apsms.fr) dès 9h 30, adhérent ou non à l'APSMS pour débattre en présence des représentants de l'Inspection Générale et Régionale de la réforme du lycée en cours mais aussi de la nouvelle procédure pour accéder à l'Université.
L'Assemblée Générale telle que la nôtre est toujours un moment de convivialité, un moment d'information, d'analyse mais surtout de propositions.
Après la Journée d'étude qui s'est tenue à Nantes "à guichet fermé" vendredi 8 décembre, ce second temps fort nous replace à cette période dans les perspectives des projets de réforme du Secondaire et du Supérieur.

Venez nous retrouver pour prendre connaissance des dernières propositions de la Mission Mathiot qui, à la demande du Ministre de l'Education Nationale, a auditionné depuis novembre 2017 de nombreux acteurs de l'éducation dont les associations de professeurs spécialistes comme l'APSMS mardi 12 décembre (compte rendu publié sur notre site santetsociete et repris dans la Lettre APSMS de décembre).
D'autres réactions interviendront avec la publication du rapport attendu fin janvier et les décisions ministérielles en février, par exemple les associations de professeurs spécialistes se retrouveront à Paris et les organisations syndicales appellent à une journée d'action le 1 février...toute négociation est un jeu sur un échiquier où l'on pousse ou retire ses pions !

Venez nous retrouver ppour que ces réformes et en particulier celle du lycée soient celles de l'enseignant et de ses élèves qu'il accompagne au quotidien mais aussi celle d'une discipline, d'une série et d'une filière, celle technologique.
La filière technologique est depuis 2007 apparentée à celle générale pour mieux la distinguer de celle professionnelle, pour autant elle doit conserver sa spécificité liée au public, aux poursuites d'études et surtout à sa démarche inductive.
Un des enjeux de cette réforme est ici : peux t’on co-construire des parcours avec des disciplines majeures et mineures au même titre que pour les parcours L, S et ES et surtout alléger les heures d'enseignement, en particulier celles dédiées aux activités technologiques ?
Ne plus nommer les séries suffira t-il à supprimer les différences perçues ou réelles, les représentations sociales qui trouveront toujours des "refuges", des couples de majeures tels que Math/Physique Chimie pour reconstituer le bastion de l'actuelle série S et ainsi de bénéficier de toutes les priorités à l'Université.

Venez nous retrouver et vous questionner sur :
Quelle place laissée aux enseignements d'exploration en classe de Seconde dès la rentrée 2018/2019 ?
Quels nouveaux programmes, quelle progression pour la discipline STSS dans le cycle terminal ?
Quel couple avec STSS, SVT ou Biologie humaine ?
Quelle autonomie laissée aux lycées pour reproduire ou créer ces couples locaux ?
Combien d'épreuves et de quelle nature pour évaluer ces enseignements et que seront leur reconnaissance par les Universités qui sélectionneront les candidatures ?
La liste de ces interrogations n'est pas exhaustive, à vous de la compléter et nous en faire part pour la communiquer au Corps d'inspection en nous adressant vos observations sur apsms@apsms.fr

Cher(e) collègue, le débat sur le lycée n'est pas le seul de nos préoccupations, celui sur l'Enseignement supérieur est aussi prioritaire.
Le Bac réformé avec son parcours Santé/Social n'aura de légitimité que s'il permet des poursuites d'études de niveau 3 et plus vers les professions paramédicales et de travailleurs sociaux, que si les bacheliers peuvent accéder en STS ou IUT, que si les Universités ne les écartent pas à priori de toute licence comme AES ou celles relevant des sciences humaines et sociales !

Cher(e) collègue, nous vous attendons pour cela et sans aucun doute pour plus, nous avons toutes les raisons de nous rencontrer samedi 27 janvier au matin et pour les adhérents tout l'après-midi pour voter le rapport moral et financier, et pourquoi pas venir nous rejoindre au bureau.
N'hésitez pas, la vie associative reste au cœur de la démocratie, du partage et de l'engagement !