Santé et Société

Le site de l'association des Professeurs de Sciences Médico Sociales APSMS

Sciences médico-sociales
Pédagogie
Colloques
L'Association
L'Adhésion
Les Lettres
Les Revues
Edito
Santé publique
Vieillesse
Famille-enfance
Handicap
Exclusion
Protection sociale
Ville
Virtuel estival : Dans mon "Lab d'innovation"
Edito juin/juillet 2018 - Association des Professeurs de Sciences Médico-sociales

Dans mon ancien Lab à l'aube de mon ancienne vie professionnelle
en cette soirée d'été, je me suis surpris à commencer par oublier tout ce qui était avant comme les agendas et relevés de notes distribués à la rentrée par des mutuelles à la recherche d'adhérents aujourd'hui devenus clients comparateurs, les cahiers à spirales avec les observations pour préparer les cours, les classeurs trieurs, les boites à archives, les disquettes et clés USB jamais jetées et devenues inutiles mais aussi les stylos, gommes et même effaceurs, derniers objets d'un monde passé qui faisaient de la résistance dans mes tiroirs comme les photos de mes élèves de différentes classes à jamais disparues !

Pour les très, très vieux, fini Pierre Laroque, le SMIG, l'ANPE, la CRAM ou encore le minimum vieillesse, la CDES ou les allocations prénatales, terminés les circulaires, les dépliants et les gommettes, fiches en T... après les techniques professionnelles, la dactylo et la sténo (les jeunes collègues se retourneront vers les dernières armoires au fond de leur salle pour en savoir plus !), est venu le temps de la Communication en santé et action sociale puis du Pôle méthodologie avant .... (nouveau programme STSS attendu pour la rentrée 2019 en première).

Pour les plus ou moins vieux, fini l'étude du cadre institutionnel et les principes généraux de la justice, l'étude sociologique et juridique de la famille, l'économie de la santé, l'action sanitaire mondiale ou encore les situations de communication visuelle, écrite et orale, les moyens automatisés (programme de 1992), presque dépassés l'état de Bien être, les déterminants et les problèmes de santé ou sociaux, les politiques et les projets (programmes de 2007 et 2013), est venu le temps des risques, des stratégies et plans à développer, des territoires, de l'inclusion, des agences et des réseaux, du laboratoire d'exploitation des données de santé (dit Health Data Hub) ou encore de la dématérialisation des données sociales...le changement est en cours, ancré dans le passé mais avec en ligne de mire demain et après demain !

Dans mon nouveau Lab à l'aurore de ma nouvelle vie professionnelle en cette matinée d'été déjà caniculaire, j'ai débuté par l'apprentissage des nouveaux outils avec l'accompagnement de tutoriels labellisés Gafam afin d'éviter l'illectronisme repéré dans des Clouds de l'e-administration.
Après une certification numérique stockée sur « diplôme.gouv », je ne craignais plus une fracture avec le monde de demain et pouvais me précipiter sur mon ENT académique pour une formation professionnelle disciplinaire pilotée par des MOOC partagés avec ma Communauté qui échangeait naguère avec moi lors du café de bienvenue macéré dans des thermos et du repas pris à la cantine scolaire (toujours mauvais !) avec l'IPR.

Dans mon dernier Lab, j'étais en confiance, mon assistant vocal me renseignait sur quoi faire de ma journée et mettait en lien tous mes équipements informatiques grâce à un Wifi proposé par une box 4G dans mon appartement 4.0.
Mes élèves se connectaient sur ma plateforme quand ils le souhaitaient, par exemple après une série sur Nettflix ou une vidéo de Youtubeur et pouvaient me questionner sur la dernière capsule que je leur avais adressée, la pédagogie était inversée pour laisser la place à la créativité, à l'autonomie qui mettait fin à des décennies d'ennui, de cours magistraux, de notes sans justification...
Mon campus numérique était à la demande, plus besoin de salles de classe -et donc de personnel d'entretien...- d'emploi du temps -et donc de "trous" dans la semaine ou encore de casiers en salle des professeurs-, de leçons, simplement des compétences à valider définies par des modèles psychométriques issus des sciences cognitives.
Depuis cet apprentissage, le système éducatif français était à nouveau salué pour son rang de classement européen sur PISA.
Dans mon Lab en cette fin de soirée après avoir géolocalisé mon compagnon ou ma compagne toujours dans son co-working à cette heure (burn-out consenti) et consulté mes applis, likers et folowers, mangé un plat surgelé recommandé par Nutri Score, je fus pris d'un doute, d'un vertige moral et citoyen en suivant l'actualité sur une chaîne continue toujours en édition spéciale, pourquoi toutes ces fake-news, ces urgences écologiques et démographiques niées ou contournées, ces violences territoriales et relationnelles, ces injustices et inégalités ?
Une seule issue s'imposait à moi, écouter du chant choral et me plonger dans un vrai livre qui donne confiance, pourquoi pas les fables de La Fontaine !
Francis Michaud